Fontaine de la Rotonde,
Aix-en-Provence, [après 1903]
cote PHO. CPA. AIX. 30

Cours de l’hôpital à Aix : [photographie] / Claude Gondran


Auteur
Gondran, Claude (1823-1913) > Photographe
Date
[entre 1860 et 1880]
Période
19e siècle
Lieu de publication
Aix [Bouches-du- Rhône]
Editeur
Gondran photographe
Notes
Date d’après le clocher de la cathédrale Saint-Sauveur, couronné en 1880.
Description matérielle
1 photographie : épreuve sur papier albuminé ; 24,5 x 19 cm (épreuve) ; 42,4 x 33,6 cm (feuille)

Description
Cette promenade extérieure part de la rue Droite-Notre-Dame et se termine au jardin de l'hôpital Saint-Jacques et au marché aux bestiaux.
Ce cours tire sa dénomination de l'hôpital Saint-Jacques, fondé en 1519, par Jacques de la Roque, plusieurs fois consul d'Aix, agrandi par la munificence de M. de Jarente, archevêque d'Embrun et de M. de Brancas, archevêque d'Aix, qui fit bâtir, en 1753, à ses frais, l'aile occidentale dite des convalescents. L'église de cet hôpital avait été d'abord une chapelle rurale, existant depuis un temps immémorial, dédiée à Notre-Dame de Consolation ou de la Sainte Résurrection. Le chapitre métropolitain d'Aix en fit donation aux capucins, qui s'y établirent, en 1585, dans une maison et un jardin que leur concéda le conseil de la commune, par délibération du 3 février de la même année.
Le cours de l'hôpital a été planté, en 1680, d'une double rangée d'arbres, qui ont été plusieurs fois renouvelés. La plupart des maisons, ainsi que celles du Boulevard Notre-Dame, ont été construites par M. Joseph Sec, négociant en bois, dont le tombeau monumental s'élève à droite en montant. À côté, se trouve un élégant pavillon, surmonté d'une Renommée servant de girouette, dont la trompette rendait autrefois des sons au souffle du vent. Dans le jardin attenant à ce pavillon, des statues, plus grandes que nature placées tout autour, dans des niches, représentent divers personnages de l'histoire sainte.
Un peu plus haut, à l'est de l'hôpital, se trouvait l'aire dite de Capito, appartenant au chapitre de Saint-Sauveur, qui y faisait dépiquer les céréales provenant de la dîme, dont le taux était réglé à la 21ème partie des gerbes. Des fouilles faites à diverses époques sur cette aire avaient exhumé du sol de belles mosaïques et des débris curieux de l'ancienne ville romaine. Le marché aux bestiaux y fut établi, à l'époque de la Révolution. Ce local fut entouré, en 1845 et 1846, de hangars pour abriter les bêtes bovines, ovines et porcines contres les injures du temps.
(Notice de J.B. Gaut, ancien conservateur à la Bibliothèque de la Méjanes)

De gauche à droite : un restaurant, le monument Joseph Sec, la tour de Saint-Sauveur.
Sujet
Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) – Avenue Pasteur – 19e siècle
Paysages urbains – 19e siècle
Lieu du sujet
Aix-en-Provence

Classement
Documents iconographiques > Photographies anciennes > Album Gondran

Site de conservation
Bibliothèque Méjanes
Cote
PHO. GON. (1), 58
Note de provenance
Don de Claude Gondran, 1879
Note de l'exemplaire
Photographie montée sur carton
Date de numérisation
2015

Permalien
http://bibliotheque-numerique.citedulivre-aix.com/idurl/1/7115