Fontaine de la Rotonde,
Aix-en-Provence, [après 1903]
cote PHO. CPA. AIX. 30

[Cours des Arts-et-Métiers (anciennement cours Saint-Louis) et fontaine Saint-Louis à Aix] : [photographie] / Claude Gondran


Auteur
Gondran, Claude (1823-1913) > Photographe
Date
[entre 1860 et 1913]
Période
19e siècle
Lieu de publication
Aix [Bouches-du- Rhône]
Editeur
Gondran photographe
Description matérielle
1 photographie : épreuve sur papier albuminé ; 23,5 x 18,5 cm (épreuve) ; 44 x 35,3 cm (feuille)

Description
Le cours Saint-Louis, partant de la rue de ce nom et aboutissant à la route départementale de Vauvenargues, fut projeté en 1661, et créé en 1666. On planta d'abord cette promenade d'une double rangée d'ormeaux et de trembles, qui acquirent des proportions gigantesques, et avaient 176 ans, lorsqu'ils furent arrachés, en 1839, pour cause de vétusté, et remplacés par des platanes, qui sont devenus fort beaux et couvrent l'allée centrale et les deux contre-allées d'un dôme de verdure. Une délibération du conseil municipal de 1668 interdit d'élever des constructions le long du cours Saint-Louis, afin que le coup d'œil ne fut pas masqué. Ce n'est que de nos jours qu'on y a élevé des maisons avec jardins, dont quelques-unes sont fort élégantes. À leur suite, dans la partie occidentale, se trouve l'enclos Rambot, légué à la ville, qui l'a transformé en jardin public, selon l'intention du donateur. Un peu au-dessus, sont bâtis le monastère des Capucins, et la maison-mère des Dames de Saint-Thomas-de-Villeneuve, vouées à l'enseignement et au service des hôpitaux, qui a été établie à Aix en 1822. Celle-ci occupe l'ancien couvent des Récollets, installés en 1621, dont le roi Louis XIII voulut être le fondateur ; le maréchal de Vitry, gouverneur de Provence, fit édifier l'église qui fut démolie pendant la Révolution.
Sur le côté oriental de la promenade, se trouve l'École nationale d'arts et métiers, où 300 élèves reçoivent l'enseignement technique. Le bâtiment primitif a été construit sur le plan du fameux Vauban. Mais il a été agrandi et on y a ajouté de vastes ateliers et des annexes considérables.
Ce local avait été affecté, en 1641, à l'hôpital de la Charité, destiné à la vieillesse et à l'enfance, qui comptait, parmi ses bienfaiteurs, Anne d'Autriche, veuve de Louis XIII, régente pendant la minorité de Louis XIV. Sous le Premier Empire, on y avait installé un dépôt de mendicité pour le département des Bouches-du-Rhône. Sous la Restauration, les jésuites, sous le nom de Pères de la foi, y établirent une maison d'éducation. On en fit, après 1830, une caserne, et elle conserva cette destination jusqu'à la création de l'École d'arts et métiers, fondée en vertu d'une loi du 13 juin 1843.
(Notice de J.B. Gaut, ancien conservateur à la Bibliothèque de la Méjanes)
Sujet
Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) – Cours des Arts et Métiers – 19e siècle
Paysages urbains – 19e siècle
Vues perspectives – 19e siècle
Lieu du sujet
Aix-en-Provence

Classement
Documents iconographiques > Photographies anciennes > Album Gondran

Site de conservation
Bibliothèque Méjanes
Cote
PHO. GON. (2), 81
Note de l'exemplaire
Photographie montée sur carton
Date de numérisation
2015

Permalien
http://bibliotheque-numerique.citedulivre-aix.com/idurl/1/7128