Fontaine de la Rotonde,
Aix-en-Provence, [après 1903]
cote PHO. CPA. AIX. 30

[Commencement des travaux du barrage de Quinson, vue d’aval en amont] : [photographie] / Claude Gondran


Auteur
Gondran, Claude (1823-1913) > Photographe
Date
[entre 1865 et 1870]
Période
19e siècle
Lieu de publication
Aix [Bouches-du- Rhône]
Editeur
Gondran photographe
Notes
Date d’après les travaux de construction du barrage (1865-1875)
Description matérielle
1 photographie : épreuve sur papier albuminé ; 18,9 x 25 cm (épreuve) ; 35,3 x 44 cm (feuille)

Contenu
Ce barrage, établi sur le Verdon, a pour but de relever le niveau des eaux de cette rivière pour les faire pénétrer dans le canal destiné à l'alimentation de la ville d'Aix et à l'irrigation de son territoire. Il est situé à un kilomètre environ de Quinson (Basses-Alpes), sur la rive droite du Verdon. Sur ce point, la rivière est encaissée entre deux rives escarpées, d'une hauteur, d'au moins 70 mètres. Le barrage a la forme d'un arc de cercle, dont la convexité est tournée en amont.
Le couronnement est à 12 m 25 au-dessus du lit du Verdon et à 18 m 05 au-dessus du rocher sur lequel se trouvent les fondations. Il est formé par un massif de béton de 7 m 00 d'épaisseur, surmonté par un massif de maçonnerie dont la hauteur est de 11 m 05. La longueur du barrage, normalement aux rives, est de 37 m 50, son épaisseur, de 4 m 32 au sommet, est de 9 m 91 à la base. La face d'amont est verticale et celle d'aval présente un profil à inclinaison régulière, dans la partie supérieure, et à gradins dans la partie inférieure.
La prise d'eau du canal est sur la rive gauche du Verdon, à 1 m 65 en contrebas du couronnement du barrage. Quatre orifices, munis de vannes, donnent accès à l'eau dans une galerie souterraine entrant dans le flanc de la montagne. Au-dessous de ces orifices, il en existe un autre, également muni d'une vanne, qui débouche dans une autre galerie d'environ 51 mètres de longueur, établissant une communication entre les deux parties de la rivière interceptées par le barrage, et permettant de faire écouler les eaux qu'il retient. Pendant la construction de cet ouvrage, une galerie semblable avait été pratiquée sur la rive droite, dans laquelle les eaux du Verdon avaient été déviées. Elle a été bouchée, à la fin des travaux.
La nappe d'eau qui se déverse par dessus le couronnement du barrage a atteint, en temps de crue, une hauteur de 5 mètres, qui correspond à un débit de plus de mille mètres cubes par seconde.
M. de Tournadre, ingénieur des Ponts et Chaussées de l'arrondissement d'Aix, directeur des travaux du canal du Verdon, avait dressé le projet du barrage et en avait dirigé les travaux, avec le concours de MM. Lasvignes et Berger, ingénieurs de la compagnie du canal, et Domergue. L'œuvre fut exécutée par M. Gaston Blanc, entrepreneur.
Les annales des Ponts et Chaussées (tome 6, année 1872) ont publié l'étude des dispositions du barrage et les détails de son exécution.
(Notice de J.B. Gaut, ancien conservateur à la Bibliothèque de la Méjanes)

Cette vue est prise en regardant l'amont de la rivière du Verdon. On aperçoit, sur la rive gauche, le commencement du pont de service qui, dans la vue n° 1, disparaissait derrière un tournant de la montagne. On distingue aussi la sortie de deux tunnel, et une assez grande longueur de murs qui soutiennent la cuvette du canal.
(Notice de J.B. Gaut, ancien conservateur à la Bibliothèque de la Méjanes)
Sujet
Quinson, barrage de (Alpes-de-Haute-Provence) – Conception et construction – 19e siècle
Verdon (France ; cours d’eau) – 19e siècle
Paysages – 19e siècle
Lieu du sujet
Régusse

Classement
Documents iconographiques > Photographies anciennes > Album Gondran

Site de conservation
Bibliothèque Méjanes
Cote
PHO. GON. (3), 142
Note de l'exemplaire
Photographie montée sur carton
Date de numérisation
2015

Permalien
http://bibliotheque-numerique.citedulivre-aix.com/idurl/1/7177