Fontaine de la Rotonde,
Aix-en-Provence, [après 1903]
cote PHO. CPA. AIX. 30

[Construction du viaduc de Pertuis] : [photographie] / Claude Gondran


Auteur
Gondran, Claude (1823-1913) > Photographe
Date
[entre 1860 et 1872]
Période
19e siècle
Lieu de publication
Aix [Bouches-du- Rhône]
Editeur
Gondran photographe
Description matérielle
1 photographie : épreuve sur papier albuminé ; 19,4 x 25,3 cm (épreuve) ; 35,3 x 44 cm (feuille)

Contenu
Le viaduc de Pertuis, sur la ligne de Pertuis à Aix, de la voie ferrée des Alpes, section sud-est du réseau de la compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, est d'une longueur totale de 282 m 60 entre les points extrêmes des culées opposées. Il a été construit sur la Durance, et se compose de cinq arches de 48 m 60 d'ouverture et de 4 m 50 de flèche ou de hauteur. La largeur du viaduc, au niveau des rails, est de 6 mètres, et la hauteur des trottoirs au-dessus des graviers de 9 m 50.
Les fondations de cet ouvrage d'art remarquable ont été établies, en moyenne, à 6 m au-dessous du niveau moyen de la surface supérieure des graviers, dans la molasse marine qui constitue le sous-sol de toute la vallée de la Durance.
Grâce à un système d'épuisement au moyen des pompes centrifuges, mues par la vapeur, qui n'avait pas encore été employé ni même tenté dans un cours d'eau aussi important, on est parvenu à atteindre facilement la masse de molasse marine ; on a pu, de plus, l'entailler de manière à former une cohésion imperméable avec les parties inférieures des monolithes de béton employés pour soutenir la maçonnerie des piles et des culées.
Les fouilles des fondations de la 4ème pile du viaduc, ont servi efficacement à des expériences concluantes, ordonnées par une commission de la municipalité de Marseille, sur la puissance de filtration des graviers de la Durance, qui ont éclairé sur la valeur des projets présentés dans le but de pourvoir cette ville d'eau limpide.
Le viaduc de Pertuis a été élevé sous la direction de MM. Desplace et Tassy, ingénieurs en chef ; Pillet, ingénieur ordinaire ; Henri Pesselon, chef de section ; Verrot conducteur ; Limousin, piqueur.
L'entreprise des fouilles de fondation des maçonneries et de tous les travaux aux abords, avaient été confiée à M. Etienne Cuzin, représenté par M. Fauché, et celle de la superstructure métallique à M. Georges Martin représenté par M. Bussière.
(Notice de J.B. Gaut, ancien conservateur à la Bibliothèque de la Méjanes)
Sujet
Ponts-rails – Conception et construction – France – Pertuis (Vaucluse) – 19e siècle
Paysages – 19e siècle
Lieu du sujet
Pertuis


Classement
Documents iconographiques > Photographies anciennes > Album Gondran

Site de conservation
Bibliothèque Méjanes
Cote
PHO. GON. (3), 154
Note de l'exemplaire
Photographie montée sur carton
Date de numérisation
2015

Permalien
http://bibliotheque-numerique.citedulivre-aix.com/idurl/1/7183