Fontaine de la Rotonde,
Aix-en-Provence, [après 1903]
cote PHO. CPA. AIX. 30

[Les Antiques (mausolée et arc de triomphe) de Saint-Rémy] : [photographie] / Claude Gondran


Auteur
Gondran, Claude (1823-1913) > Photographe
Date
[entre 1860 et 1913]
Période
19e siècle
Lieu de publication
Aix [Bouches-du- Rhône]
Editeur
Gondran photographe
Description matérielle
1 photographie : épreuve sur papier albuminé ; 16,7 x 21,1 cm (épreuve) ; 35,3 x 44 cm (feuille)

Contenu
Ce mausolée, qui a douze mètres et demi de hauteur, se divise en trois parties. La première se compose d'une base carrée, ornée de bas-relief représentant des batailles dont les personnages sont à peu près de grandeur naturelle. La seconde, également carrée, forme quatre arcades, dont les cintres portant sur des pilastres sans base sont ornés de pampres, une tête de Méduse ailée est sculptés sur la clé de voûte. Les quatre angles sont supportés par des colonnes cannelées, couronnées de chapiteaux corinthiens. Une arabesque d'hippocampes ou chevaux marins ailés court sur la frise. Au milieu on voit deux figures de Syrinx, avec des ailes d'oiseaux. La troisième partie est composée d'un groupe de colonnes cannelées, à chapiteaux corinthiens, rangées en cercle, soutenant une petite coupole arrondie, entourée d'une frise, consolidée par un cercle en fer, au milieu de laquelle était une inscription qu'on a rétablie et traduite ainsi  :
« Sextius, Lucius, Marius, fils de Caius Julius, à leurs parents  ».
Le mausolée de Saint-Rémy est de la même époque de l'arc de triomphe auprès duquel il s'élève.
(Notice de J.B. Gaut, ancien conservateur à la Bibliothèque de la Méjanes)

Ce monument antique, qui paraît appartenir à une époque postérieure aux Antonins, s'élève tout près de la petite ville de Saint-Rémy, dans l'arrondissement d'Arles. Il est entier, depuis la base jusqu'au-dessus de l'archivolte. Il se compose d'une seule arcade peu élevée, d'une riche décoration, ornée, de chaque côté, de colonnes cannelées. Les pilastres soutenant l'arc, ont une espèce de frise où se trouvent sculptées des patères, des simpules, des flèches, et des instruments propres aux sacrifices païens. Les sculptures de l'archivolte reproduisent des pommes de pin, des raisins, du lierre, des rameaux d'olivier liés par des bandelettes. La voûte est toute couverte de caissons hexagones remplis de rosaces, avec des moulures enrichies d'oves. Entre les colonnes, contre le mur, sont des statues. A l'est deux figures, l'une d'homme et l'autre de femme sont telles qu'on représentait les villes et les provinces conquises. A l'ouest, une femme pose la main sur le bras d'un guerrier enchaîné. De l'autre côté, une femme est assise sur des trophées, et l'on voit près d'elle un homme attaché à un tronc d'arbre les mains liées derrière le dos. L'arc de triomphe a été démoli jusqu'à hauteur de ces statues. Il portait une inscription qui a été détruite.
(Notice de J.B. Gaut, ancien conservateur à la Bibliothèque de la Méjanes)
Sujet
Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône) – Monuments – 19e siècle
Paysages – 19e siècle
Lieu du sujet
Saint-Rémy-de-Provence


Classement
Documents iconographiques > Photographies anciennes > Album Gondran

Site de conservation
Bibliothèque Méjanes
Cote
PHO. GON. (3), 166
Note de l'exemplaire
Photographie montée sur carton
Date de numérisation
2015

Permalien
https://bibliotheque-numerique.citedulivre-aix.com/idurl/1/7191